PEF – GS

Programme Emporwment des Femmes et des filles-Gouvernance de la Société Civile (PEF-GS)

En partenariat avec CARE International au Mali

Le Projet Empowerment des Femmes-Filles et Gouvernance de la Société Civile (PEF-GS) dénommé « Maaya Danbé » en langue locale, fait suite au Programme Empowerment des Femmes et des Filles (PEF) est financé par le gouvernement norvégien à travers CARE Norvège pour une durée de quatre (04) ans 2016-2019 et vise à autonomiser les femmes et les filles confrontées à la pauvreté, l’inégalité, la violence et l’exclusion sociale pour revendiquer et réaliser leurs droits humains. Le projet Maaya Danbé comprend quatre domaines thématiques transversaux : (i) le renforcement de la société civile, (ii) l’autonomisation économique des femmes et l’entrepreneuriat, (iii) la participation des femmes aux processus décisionnels et (iv) l’engagement des hommes dans la transformation des normes de genre.

Le but global du programme est « D’ici 2019, les femmes et les filles vulnérables et/ou marginalisées (15 à 49 ans) des régions de Mopti, Ségou et Tombouctou auront amélioré leur statut social, et augmenté leur pouvoir économique et politique requis pour sortir de la pauvreté.

Dans sa phase actuelle, le projet couvre 10 nouvelles communes dans la région de Tombouctou. Il est exécuté par le consortium de Tombouctou dont Action Recherche pour le Développement des Initiatives Locales (ARDIL) et la Cellule d’Appui aux Initiatives de Développement (CAID Mali) en partenariat avec CARE Mali.

Mise en place des groupements d’épargne crédit MJT (femmes, filles, garçons)

Dans le cadre de la composante entreprenariat féminin, 104 nouveaux groupes d’épargne et crédit ont été mis en place avec 2 904 membres dans les nouvelles communes d’intervention du projet. Ces membres sont composés de 1 987 femmes, 587 filles 170 hommes et 160 garçons.

Accompagnement des réseaux villageois et communaux

Dans le cadre de l’accompagnement des réseaux MJT, 24 réseaux ont été accompagnés dont 20 réseaux villageois et 4 réseaux communaux composés avec la participation de 601 qui ont pris part à l’accompagnement dont 563 femmes, 23 filles, 9 hommes et 6 garçons sur les thématiques. Un plan de renforcement a été élaboré pour chaque réseau.

Former des animatrices de groupements /agents villageois sur MJT

Afin de renforcer le pouvoir économique des femmes et pour une meilleure fonctionnalité des groupements MJT, une série de séance d’animation sur l’approche MJT a été organisé à l’endroit des animatrices et agents villageois issues des groupements MJT. L’objectif de ces animations est de doter les animateurs, animatrices et agents villageois des groupements MJT de connaissances sur les principes de base de MJT (Musow ka Jigiya Ton), l’animation des différents thèmes, le déroulement des réunions MJT et les opérations de caisses lors de ces activités, la méthodologie utilisée est entre autres le brainstorming, les exposés et les exercices de simulation. Quant aux points abordés pendant ses séances d’animations, on peut retenir les plus saillants qui sont :

La compréhension de la notion de groupement MJT,

– L’importance de mener une activité économique étant membre d’un groupement MJT,

– Les réunions préalables à la mise en place d’un groupement MJT,

– Les principes de formation d’adultes,

– La méthodologie d’organisation d’une réunion MJT

– Les documents nécessaires pour un groupement MJT,